retour accueil Musique Théâtre Danse Livres Cinéma Arts plastiques Cirque Patrimoine Musée

René Barjavel

Né le 24 janvier 1911 à Nyons dans la Drôme, élevé par sa mère dont c'est le second mariage, son père mobilisé sur le Front, René Barjavel est déjà un enfant conscient de la gravité du monde qui nous entoure. Il sait où se situe la fragilité du bonheur face à la pauvreté qui l'entoure. Son professeur de français se prend d'affection pour lui, et c'est lui qui l'emmène dans ses bagages à Cusset, lors de sa mutation professionnelle.

René Barjavel sera élève à Cusset de 1918 jusqu'à l'obtention de son baccalauréat en 1929. Sa famille n'a malheureusement pas les moyens de lui assurer un financement pour ses études, il vit alors de petits boulots, coursier immobilier, agent à la Banque Populaire, puis commence sa carrière de journaliste au « Progrès de l'Allier », quotidien de Moulins.

Lecteur avide et curieux, il offre des conférences à l'Université Populaire sur Colette.

Admirateur de Robert Denoël, qui avait édité « Voyage au bout de la nuit » de Louis-Ferdinand Céline, il eut la chance de le rencontrer et de se faire embaucher en 1935 dans cette maison d'édition, où il sera nommé directeur littéraire en 1942.

Engagé comme caporal d'intendance dans les « zouaves », il sera démobilisé en 1940 et résidera à Palavas-les-Flots.

Le manque d'argent étant toujours présent (il est marié et père de deux enfants), René Barjavel participe aux aventures cinématographiques de l'époque comme dialoguiste français pour la série des « Don Camillo », et dialoguiste dans certains films français comme « Le mouton à cinq pattes » d'Henri Verneuil.

C'est avec « La Nuit des temps » roman de science-fiction publié en 1968, que démarre sa carrière littéraire. Avec Olenka de Veer, rencontrée en 1967, il co-écrit « Les Dames à la licorne » publié en 1974. Il rédige avec son demi-frère, Emile Achard, « La Charrette bleue » en 1980.

Nommé par certains le père de la SF, René Barjavel fut surtout un humaniste dont les écrits demeurent d'une incroyable actualité sur les problèmes éternels de notre monde.

Ayant vécu en Bourbonnais de 14 à 24 ans, il fit de nombreux séjours à l'hôtel du Cheval Blanc à Chevagnes, son ami Jean Renon hébergea son épouse et ses deux enfants durant la seconde guerre mondiale ; il fut fidèle toute sa vie à l'Association des anciens élèves du collège de Cusset.

Un site lui est dédié, http://barjaweb.free.fr
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (grande).Augmenter la taille de la police ().Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Enregistrer cette page dans vos favoris.

Vous souhaitez organiser
un concert,
animer votre commune,
programmer un spectacle
de danse
ou accueillir une compagnie
en résidence ?

Le Conseil départemental de l'Allier peut soutenir votre projet

Voir toutes les aides