retour accueil Musique Théâtre Danse Livres Cinéma Arts plastiques Cirque Patrimoine Musée
  • Vous êtes ici :
  • Accueil  » 
  • Cirque  » 
  • Résidences

Résidence Le cirque misère

Résidence Le cirque misèreRésidence Le cirque misère

En partenariat avec le Théâtre de Cusset, Scène conventionnée Cirque et Scène Régionale, la commune de Châtel-Montagne reçoit les artistes du Cirque Misère pour une résidence du 5 au 18 mai 2013.

La création et le patrimoine sont au cœur de ce projet mettant en valeur les atouts du territoire. Au pied de l’église romane du XIIe siècle, classée monument historique, la compagnie La Faux Populaire le Mort aux Dents basée à Montpellier, installe son chapiteau pour présenter sa dernière création le Cirque Misère : une rencontre inattendue entre un patrimoine remarquable et l’art contemporain.
Avec ce projet inédit en Montagne bourbonnaise, Châtel-Montagne poursuit ses objectifs d’ouverture culturelle. Elle propose une nouvelle fois une diffusion de qualité privilégiant les rencontres avec les artistes au cours de la résidence : installation dans le village, ateliers, spectacle, exposition.
Des temps d’échanges pour se rappeler qu’il fait bon vivre à Châtel-Montagne.

La compagnie

Cie La Faux Populaire Le Mort aux Dents
151 rue Courte Oreille / Rés les rives du Lez Bât 5 – 34 000 MONTPELLIER
06 77 69 34 17 / unmot@lafauxpopulaire.com
www.lafauxpopulaire.com

Distribution
Auteur et interprète : Julien Candy , manipulateur d’objets et musicien,
Interprétes :
- Eric Buton, formation éducateur spécialisé, intervenant cirque adapté,
- Jérome Chevallier, skateur,
- Pierrick Stephant, technicien multifonctions,
- Hervé Vaysse, chanteur lyrique,
Metteur en piste : Paola Rizza
Costumières, scénographe : Camille Lacombe

Pour ce spectacle, Julien Candy continue la recherche qu'il avait initiée avec Le Cirque Précaire ; les émotions et leurs mécanismes, l'homme face à l'amour, à la modernité, une recherche de vérité, même cruelle.
Et toujours présente, sa poésie des objets ; du papier, des tréteaux, du scotch, une pièce de 2 euros. Jongleur, comédien, musicien, il le sera encore dans le Cirque Misère mais il ne sera pas seul.
Julien s'est entouré de quatre acolytes ; musiciens, acrobates, skateur, chanteur d'opéra, il a réuni des personnalités multicartes et des physiques différents ; tout comme ses objets, il amène au cirque des corps «non-dédiés».
Et comme des enfants, ils «jouent» à faire du cirque; comme des enfants c'est très sérieux, drôle et parfois violent.

Des questionnements intimes : l'amour, la relation à l'autre, le pouvoir, la manipulation, les pulsions, la sensibilité... La lecture de l'oeuvre d'Henri Laborit a beaucoup influencé Julien ; les mécanismes de l'amour, de la gratification, de la peur... Peut-on être heureux en étant lucide?
Perdre ses repères : le skateur est contraint d'évoluer dans un espace réduit sur des modules humains (planches manipulées par les autres interprètes) et mouvants (berceau géant qui se balance).
Le chanteur lyrique doit emmener sur son vélo deux voltigeurs de circonstance pour son tour de piste et de chant.
Équilibre sur tréteaux, Cerf-volant «vélo-tracté», bilboquet sans fil... Ou comment se perdre pour se retrouver ailleurs, là où on ne s'attendait pas.

Qui manipule qui ?
Tour à tour victimes, bourreaux, manipulateurs et manipulés ; le chanteur sur son vélo subit les voltigeurs et eux-mêmes sont à la merci du moindre coup de pédale maladroit.
Le funambule avance obstinément sur des vagues de tréteaux mais choisit-il vraiment sa destination ?
«À vouloir remettre en question nos repères, n'est-ce pas surtout soi-même qu'il faut bousculer ? La place de l'artiste dans ce grand barnum ?
N'est-ce pas le moyen de me conforter dans mes convictions, dans une bien-pensance rassurante ?»

LA MUSIQUE
Ici aussi, il y a matière à faire exploser les frontières stylistiques et les clichés : jazz, opera baroque, pop, rock, folklore napolitain, quand on aime on ne compte pas les siècles. Quelques lectures qui ont accompagné la réflexion et l'écriture de «Le Cirque Misère» : L'éloge de la fuite Henri Laborit, Réenchanter le monde et La télécratie contre la démocratie Bernard Stiegler, les textes de Jodorowsky et les dessins de Topor, les Ecrits de Daniil Harms, La révolution? On s'rappelle... de Bruno Gaccio...

Des ateliers

L’association « Ré-création », basée à châtel montagne, organise des ateliers artistiques destinés aux enfants et adolescents soit dans le cadre scolaire, centres de loisirs ou de vacances, ainsi que des ateliers sur châtel montagne durant les vacances. Elle donne la possibilité aux nouvelles générations d’être sensibilisées à des modes d’expressions variés. Du 8 au 15 Mai 2013, la « Cie la faux populaire », sera en résidence à Châtel – Montagne. A cette occasion une équipe de 7 artistes châtelois en lien avec la Cie, proposera des ateliers en direction des enfants et jeunes de l’intercommunalité.

Le but : concevoir une exposition composée uniquement de créations d’enfants qui seront réalisées dans divers lieux de l’intercommunalité ; - (Centre social du Mayet de montagne, internat du collège Jules verne ainsi que les enfants et jeunes sur châtel.), créer « un chemin d’Art » dans la rue principale du village autour du thème du cirque… afin d’accompagner les visiteurs jusqu’au chapiteau…

Les objectifs
- valoriser le travail artistique des enfants et des jeunes.
- les sensibiliser à leur environnement.
- favoriser leur participation citoyenne dans la vie de leur village.

Ces objectifs prendront la forme d’une scénographie ludique. Différents ateliers seront proposés sous forme de stage :
- les mercredis 10 et 17 avril 2013
- les vacances de printemps dans différents lieux de la communauté de commune.

Publics visés: 70 à 80 enfants et /jeunes de 5 à 14 ans
Date : Ateliers sur les mercredis après midi avril 2013
Mini - stages de 2 à 3 jours : du lundi 22 avril au 30 avril 2013.
Lieux : Châtel -Montagne – Centre social du Mayet de Montagne – collège Jules Verne du Mayet de Montagne

Représentations

2 séances tout public

Samedi 11 mai 2013 à 20h30 et dimanche 12 mai 2013 à 15h30

Tarifs 6 et 4 euros

Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Enregistrer cette page dans vos favoris.

Vous souhaitez organiser
un concert,
animer votre commune,
programmer un spectacle
de danse
ou accueillir une compagnie
en résidence ?

Le Conseil départemental de l'Allier peut soutenir votre projet

Voir toutes les aides