retour accueil Musique Théâtre Danse Livres Cinéma Arts plastiques Cirque Patrimoine Musée

La châsse de Saint-Laurent

Les châsses-reliquaires, issues du domaine quasi exclusif de l'orfèvrerie jusqu'alors, sont apparues au cours du XVe siècle dans la peinture. La châsse de sainte Ursule peinte par Hans Memling (1489) et conservée à l'hôpital Saint-Jean de Bruges (actuel musée Memling), en est un exceptionnel exemple parvenu jusqu'à nous : entièrement en bois, elle adopte la forme d'une chapelle décorée de scènes peintes. L'idée de « chapelle » est accentuée par la toiture à pignons et arcatures, les statuettes dans les niches adossées aux pilastres et les grandes arcades portées par des colonnes sur les flancs. Les scènes peintes de la vie de sainte Ursule, disposées entre les arcades latérales, apparaissent ainsi tels les vitraux de l'édifice.

La châsse de Saint-LaurentLa châsse de Saint-Laurent
Saint-Antoine

La châsse du musée Anne de Beaujeu constitue un rare exemple conservé de ce type d'objet dans les collections publiques françaises. Sa forme évoque celle de Bruges, avec la crête sculptée ornant le faîtage de la toiture qui se termine à chaque extrémité par un pinacle, et deux autres pinacles aux quatre angles de la châsse. Son architecture est toutefois simplifiée et les articulations moins nombreuses que sur la châsse de Memling : les côtés ne présentent pas d'arcades et les scènes sont peintes en séquences continues.
La châsse présente, sur deux de ses faces peintes, des personnages saints : saint Antoine flanqué du cochon qui l'accompagne traditionnellement et saint Laurent portant le gril, instrument de son martyre.

Des scènes de la vie de saint Laurent ornent les deux autres faces peintes de la châsse. Sur l'une des faces, on observe la décollation du pape saint Sixte et la distribution, par le diacre Laurent, des biens de l'Église aux pauvres.

Trois jours après le martyre du pape Sixte qui l'avait ordonné diacre et lui avait confié le trésor de l'Église, Laurent est appréhendé et sommé de livrer son dépôt, mais il l'a déjà distribué aux pauvres. Sur l'autre face, saint Laurent, en prison, convertit et baptise son geôlier Hippolyte. Flagellé, il est pansé par Hippolyte et un ange. Il est finalement brûlé vif sur un gril.

Cette oeuvre a sans doute été réalisée en Allemagne du sud vers 1510 : elle évoque les peintures de l'artiste souabe Bernhard Strigel actif à Memmingen entre 1460 et 1528. Elle est stylistiquement proche d'un petit panneau (dimensions : hauteur : 27,9 ; largeur : 57 cm) conservé au Kunstmusem de Bâle, attribué à cet artiste et représentant également le martyre de saint Laurent. Aucune de ces deux oeuvres ne peut être attribuée à Strigel lui-même, mais toutes deux sont sans doute issues de son cercle d'activité.

La châsse du musée Anne de Beaujeu, qui était probablement destinée à recueillir des reliques de saint Laurent, appartient à un type certainement plus répandu qu'il n'y paraît aujourd'hui au regard du petit nombre conservé ; beaucoup de ces objets ont dû en effet être dissociés en simples panneaux au cours des siècles. Quelques exemples nous sont toutefois parvenus : outre la célèbre châsse de Sainte Ursule à Bruges, il existe une châsse de Saint Pilt conservée au musée d'Unterlinden à Colmar (Alsace), datée vers 1500, ainsi que divers fragments de deux châsses provenant de la région du Rhin, vers 1430-1440.

La présence de la châsse de saint Laurent dans les collections du musée Anne de Beaujeu est d'autant plus précieuse, et une étude approfondie accompagnera la restauration de cet objet qui, fragile, a subi des variations climatiques, sources d'altération de sa polychromie. Sa restauration au Centre de recherche et de restauration des musées de France devrait permettre de mieux connaître l'objet, afin de mieux le situer historiquement et artistiquement et d'en assurer une meilleure conservation à long terme, ainsi qu'une présentation améliorée dans la salle du musée consacrée à un ensemble remarquable d'oeuvres allemandes, autrichiennes et flamandes des XVe et XVIe siècles.

La châsse de Saint-LaurentLa châsse de Saint-Laurent
Saint-Laurent



La châsse de Saint-LaurentLa châsse de Saint-Laurent
Décollation du pape Saint-Sixte. Saint-Laurent distribue les biens de l'Eglise



La châsse de Saint-LaurentLa châsse de Saint-Laurent

Martyre de Saint-Laurent
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (très petite).Augmenter la taille de la police (moyenne).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Enregistrer cette page dans vos favoris.

Vous souhaitez organiser
un concert,
animer votre commune,
programmer un spectacle
de danse
ou accueillir une compagnie
en résidence ?

Le Conseil départemental de l'Allier peut soutenir votre projet

Voir toutes les aides