retour accueil Musique Théâtre Danse Livres Cinéma Arts plastiques Cirque Patrimoine Musée
  • Vous êtes ici :
  • Accueil  » 
  • A classer  » 
  • Mémoire

L'Allier de la seconde République

Histoire d’une révolte
L’Allier : de la seconde République au coup d’état de 1851

De 1848 à 1851, le département de l’Allier n’est pas resté indifférent aux remous politiques parisiens. Si la République de février 1848 avait bien été accueillie, le coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, en décembre 1851, va soulever nombre de Bourbonnais. Le nouveau pouvoir s’est senti ébranlé au point de décréter l’état de siège dans le département.


Que s’est-il réellement passé ? Qu’est-ce qui a poussé une population habituellement paisible à se révolter contre Louis-Napoléon Bonaparte ?
Un siècle et demi après les faits, en 2009, ces insurgés reviennent dans nos mémoires, grâce aux collégiens et lycéens encadrés par Christophe et Agnieszka Bihel, responsables de l’atelier théâtre de la Mothe à Yzeure. A l’initiative du service éducatif des Archives Départementales de l’Allier, des élèves des établissements scolaires François-Villon à Yzeure et Théodore-de-Banville à Moulins, ont fait revivre l’une des périodes les plus agitées qu’ait connue le département de l’Allier, à travers une lecture publique inédite baptisée « Histoire d’une révolte ». Trois représentations ont été programmées et cette démarche correspond à un objectif pédagogique, elle s’inscrit dans le cadre d’un jumelage avec les Archives Départementales et les établissements scolaires François-Villon et Théodore-de-Banville.
Les élèves ont eu également l’occasion de travailler à partir de documents d’archives originaux, notamment ceux qui ont été utilisés pour tisser le canevas narratif de la lecture publique.
Les documents que les acteurs ont ainsi fait parler viennent en grande partie des archives départementales : affiches, journaux, lettres officielles, … Les héritiers de Jean-Marie Ernest Préveraux, témoin direct et engagé des événements de Lapalisse ont apporté leurs concours en permettant la réutilisation des mémoires de leur ancêtre, condamné à mort en 1852.
De même, de grands noms, comme ceux de Victor Hugo et Victor Schoelcher, ont relayé l’histoire de ces Bourbonnais anonymes. Dans l’histoire d’un crime, Hugo plaint la famille Préveraud : « Une seule famille, dans l’Allier, la famille Préveraud, du Donjon, a eu onze de ses membres frappés, un de la peine de mort, les autres du bannissement et de la déportation ».

Chapitre 1 - La naissance de la république de 1848
Chapitre 2 - De la république sociale à la république conservatrice
Chapitre 3 - Les prémices d'un affrontement
Chapitre 4 - L'affrontement final
Conclusion

Galerie de photographies

Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (grande).Augmenter la taille de la police ().Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.Supprimer l'ensemble de la personnalisation Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Enregistrer cette page dans vos favoris.

Vous souhaitez organiser
un concert,
animer votre commune,
programmer un spectacle
de danse
ou accueillir une compagnie
en résidence ?

Le Conseil départemental de l'Allier peut soutenir votre projet

Voir toutes les aides